Orkis : le pro de l’Image

2487

Orkis : Le numérique a tout prix !

Basée à Aix-en-Provence, Orkis est une agence de gestion de médias numériques qui se porte bien…  Une bonne santé retrouvée grâce à la pugnacité de son dirigeant, André Capurro, qui a rebondi par l’innovation.

André Capurro et Orkis ont été récompensés en 2014 par le GEPA aux Talents du pays d’Aix 2014: Talent Résilience et Conviction. Et dans la catégorie Rebond des Grands Prix MeridienMag le 21 octobre dernier. (CA de 1,157 M€ en 2013, 11 personnes).

andre-capurro-orkis-gepa  

Le parcours de notre adhérent André Capurro et sa société Orkis ont été fait de haut et de bas depuis ces dernières années, comme pour tout entrepreneur et entreprise, mais 2014 sera une grande année avec plusieurs succès commerciaux, plusieurs Prix remportés et plusieurs articles en conséquence !

Le dernier en date celui sur le Journal des Entreprises au sujet de l’implication sur le territoire d’Orkis et son dirigeant André Capurro. Lire l’article en cliquant ici.

Le Magazine Pole Actus d’Aix les milles a réalisé aussi un bel article sur Orkis d’hier, aujourd’hui et demain. Pour le lire et en savoir plus sur la stratégie d’Orkis, vous pouvez cliquer.

Enfin en Juin Adeline Descamps de MeridienMag avait réalisé un beau profil d’André Capurro et Orkis:

Le parcours entrepreneurial est fait d’embûches. Ce n’est certainement pas André Capurro, le gérant d’Orkis, éditeur de solutions de gestion de médias numériques, qui le niera. “Être entrepreneur, c’est un parcours entre introspection et masochisme. Et ce n’est pas parce que l’on a des échecs que l’on ne peut pas se relever”, confie-t-il. Son histoire en est la preuve. Tout démarre pour Orkis en 1990. La structure est alors une filiale du groupe Bertin qui développe des interfaces entre la visionique et l’informatique (analyse d’images avec dimensions). Cinq ans plus tard, André Capurro la rachète avec deux associés pour commercialiser un projet de système d’enseignement assisté par ordinateur destiné aux personnels des aéroports pour contrôler les bagages en poche. Après avoir imposé le produit auprès de la direction civile des aéroports nationaux, il s’attaque au marché des USA et se heurte à la réticence patriotique bien connue des Américains quand il est question de la sécurité nationale. Les perspectives de développement s’envolent. “Du coup, nous avons repositionné complètement notre outil marketing en nous orientant vers l’image de communication sous forme numérique”, relate le dirigeant.

L’innovation par la numérisation de l’image Nous sommes en 1996 et l’image argentique fait office de référence. Il y a un marché à prendre. Orkis se positionne alors comme éditeur de logiciel de gestion d’image numérique et prestataire en numérisation. Son champ d’application vise la communication corporate d’entreprise. Ses clients sont des grands comptes (Accor, Michelin, Hachette, Dassault Aviation…). Et Yves Saint-Laurent, qui fait prendre à la société un tournant important en confiant à l’Aixoise la numérisation de tout son patrimoine imagé depuis 40 ans. En parallèle, Orkis poursuit son développement en s’imposant comme l’un des premiers hébergeurs sur la toile de documents photos. Son client sera tgvmediterranee.com, un portail regroupant les images de la construction de la fameuse ligne à grande vitesse. La société monte en puissance et investit dans sa propre plateforme d’hébergement (1,5 M€ de contrats). “Entre 1999 et 2003, nous avons eu une très belle phase de croissance avec ce concept. Nous étions des précurseurs sans moyens car nous avons tout fait à partir de nos fonds propres”, relate André Capurro.

Lire la suite sur Meridien Mag

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here