Edito du Président novembre 2018

123

Soyons heureux, malgré les humeurs ronchonnantes qui nous entourent. Soyons heureux de vivre dans un pays comme la France, dans une magnifique région comme la nôtre.

Nous avons la chance de ne pas avoir de loi contre le blasphème, comme au Pakistan. Regardons la situation absurde de Asia Bibi, chrétienne, condamnée à mort pour blasphème, après un différent, pour un verre d’eau autour d’un puits, et pour avoir osé évoquer le côté bienveillant du Prophète Mahomet. Le gouverneur du Pendjab, Salman Taseer, qui avait pris sa défense, a été assassiné, tout comme le ministre fédéral des minorités religieuses, le catholique Shahbaz Bhatti.

Nous avons la chance d’être dans un état laïque, qui permet à chacun de respecter son identité religieuse, sans l’imposer à l’ensemble de la communauté. Nous avons la chance de vivre dans un pays, où chacun peut exprimer son opinion, vivre sa vie comme il l’entend, sans être jeté en prison.

Nous avons de la chance de vivre dans un pays en paix et qui est capable d’assurer la sécurité de ses concitoyens, même si la période demeure compliquée. Depuis 2015, une guerre fait rage au Yemen opposant les rebelles houthistes soutenus par l’Iran et la coalition arabe dirigée par les saoudiens. Résultat 8.4 millions d’habitants sont en insécurité alimentaire grave selon l’ONU, 75 % de sa population est menacée.

A longueur de journée, nous entendons les médias parler de problèmes futiles, qu’ils posent comme des problèmes majeurs, alors que nous ne vivons rien, de ce qui détruit la vie ailleurs. Alors prenons un peu de recul. Soyons capable de nous adapter aux nouveaux environnements, et de faire les réformes nécessaires. Soyons fermes sur la défense de nos principes pour préserver notre art de vivre à la française.

Le GEPA est là, d’ailleurs, pour soutenir chacun, dans les transitions technologiques que l’on rencontre, dans le développement international que vous souhaitez mener, dans la recherche d’un réseau d’entrepreneurs fiables. LE GEPA est là pour nous mener à la rencontre de l’autre.

Ensemble défendons nos valeurs d’entrepreneurs ! Ensemble défendons notre liberté économique qui est le fondement du citoyen libre ! Le premier acte de défense que nous pouvons faire et de prendre ou de renouveler notre adhésion au GEPA.

Frédéric REGIS
Président du GEPA

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here