EDITO DECEMBRE 2014

1237

CQFD

L’enfant : Dis moi, entreprendre c’est quoi ? L’adulte : C’est le plus beau métier du monde L’enfant : Pourquoi ? L’adulte : Et bien, parce que celui qui l’exerce vit son rêve, et est acteur et responsable de sa vie. L’enfant : Il est utile ? L’adulte : Il est même indispensable. Il est le premier créateur de richesses, il est à l’origine de l’organisation du travail et de la société. Bien qu’il n’ait pas vocation à créer des emplois, ces derniers dépendent exclusivement de son action et de sa réussite. L’enfant : Alors, s’il est aussi utile que tu le dis, il doit être reconnu et aimé. Pourquoi proteste t il si fort en ce moment ? L’adulte : C’est là que cela se complique un peu. Comme tous les Hommes, l’entrepreneur est parfois tenté d’exagérer et d’oublier l’intérêt collectif. Sa liberté s’opposant alors parfois au grand principe républicain de fraternité. Elle doit donc être limitée par les représentants de la Nation qui font les lois. Il se trouve que ces derniers, croyant bien faire (bien que ne sachant pas toujours comment faire), et cédant (souvent) à la facilité, ont empilé tellement de lois et de règlements contraignants que le métier d’entrepreneur est devenu extrêmement complexe et décourageant. L’enfant : Mais, nos dirigeants n’entendent ils pas ce découragement ? L’adulte : Si, bien sûr, ce sont des gens très intelligents. C’est pourquoi, et au fil des années, ils ont créé de nouvelles lois, aides et subventions pour limiter et adoucir les effets néfastes des précédentes. Pour que tu comprennes mieux, imagine que les entrepreneurs sont dans le grand bassin et que l’eau monte. Ils sont obligés de se mettre sur la pointe des pieds pour respirer. Beaucoup sont trop petits et se noient, ce qui risque d’arriver à tous. Ceci n’échappe évidemment pas à l’analyse et à la perspicacité de nos dirigeants qui leur proposent des tabourets pour  garder la tête hors de l’eau. Des tabourets et des escabeaux  de toutes formes et de toutes tailles, des petits, des grands, des qui fondent, des qui sont supprimés s’ils ne disent pas merci ou ne savent pas exécuter des cabrioles savantes. Non seulement c’est très compliqué, mais en plus, ça change tous le temps. On appelle ça des niches ou des crédits impôts, recherche, compétitivité, export, emploi,… Tu comprends ? L’enfant : Non, pas très bien. Pourquoi on ne fait pas plutôt baisser le niveau de l’eau ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here