Edito de la Présidente du GEPA – décembre 2020

151

En tant qu’être humain, on a besoin de manger, boire, dormir et travailler. Mais sauf si on veut revenir à la préhistoire, notre vie en société c’est bien autre chose.

Quel critère permet de déterminer ce qui est ou n’est pas essentiel ? La réponse est évidemment subjective ! Mais tout de même … Nos commerçants du centre-ville ont payé bien cher ces décisions arbitraires.

J’aurais bien aimé vous expliquer :

  • Pourquoi n’autorise-t-on pas l’ouverture des restaurants alors qu’ils ont investis dans les protocoles sanitaires demandés ? Pense t’on aussi assez à leurs sous-traitants ?
  • Comment les hôtels peuvent ouvrir si leurs clients ne peuvent que difficilement y arriver et qu’une fois sur place ils ne peuvent se restaurer ?
  • Pourquoi ne peut-on pas se rassembler à plus de 30 personnes dans les 3000 mètres carré de notre Cathédrale Saint Sauveur d’Aix en Provence ?
  • Pourquoi pourra-t-on faire du ski de fond, des raquettes, du ski de randonnée ou du patin à glace mais pas du ski de piste ?

Mais je n’ai pas de réponse. Par contre, ce que je sais, c’est que si les mesures sont ressenties comme incohérentes, elles sont mal vécues et alors forcément mal respectées.

Nous recherchons tous un équilibre entre protection sanitaire et sauvegarde de notre économie. L’un ne pouvant se faire au détriment de l’autre, Il est nécessaire d’avoir une réelle concertation et coordination entre les professionnels de la santé et les acteurs de la vie économique avec plus de stabilité, de visibilité et de compréhension réciproque.

Pourquoi toujours penser que l’on est irresponsable et nous infantiliser ? Pourquoi ne pas faire confiance à la majorité responsable de la population et plutôt punir plus sévèrement ceux qui ne respectent pas les règles de bon sens et les gestes barrières.

Nous sommes fatigués par des grèves, des manifestations souvent violentes, des attentats, un climat économique morose, un pays épuisé par le poids d’informations génératrices d’angoisse et souvent peu claires.

Pour autant il faut avancer. « La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ». Albert Einstein.

Profitons-en pour réfléchir sur notre capacité à gérer les crises et le changement plus généralement.

Forcés de réorganiser nos journées de travail à cause du télétravail ou des absences de nos collaborateurs essayons d’optimiser nos tâches habituelles, révisons nos préférences et redéfinissons nos priorités. Remettons-nous en course.

Une baisse d’activité peut être l’occasion de sortir notre tête du guidon, d’analyser notre marché, de trouver des idées innovantes. Ça peut être aussi l’occasion de trouver de nouveaux fournisseurs disposant d’un réseau d’approvisionnement plus court, plus proche, plus responsable.

Pour tout cela le réseau du GEPA est là. N’oublions pas que le partage d’expérience est toujours enrichissant.

Patricia continue de diffuser sur notre site du GEPA toutes les informations qui nous parviennent et reste à votre écoute.

Suite à notre visio-conférence, organisée par la commission Conférence et débat, la semaine dernière avec Initiative Pays d’Aix nous avons été sollicité pour diffuser l’information sur le prêt résistance COVID distribué par IPA. Il reste des fonds mais le temps presse d’en faire la demande (cf. site du GEPA).

Dans l’optique de rapprocher les entrepreneurs des institutionnels, le 9 décembre prochain nous seront en visio-conférence avec le Tribunal de Commerce d’Aix qui nous informera sur les dispositions qui sont à notre disposition et le 14 décembre, le député Mohamed Laqhila nous parlera des nouvelles aides gouvernementales.

Les autres commissions (Talents du Pays d’Aix – Actions Citoyennes et solidaires – Identité) continuent aussi de bien avancer dans leurs projets et si vous souhaitez rejoindre une des commissions n’hésitez pas à contacter les responsables.

Merci à tous pour vos contributions dans ces moments hors du commun.

Restons confiants et responsables Bien à vous Martine GUIEU Présidente du GEPA  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here