Edito de Février 2019 du Président du GEPA

410

Le Grand débat

Le Grand débat a commencé. Nous avons recueilli un certain nombre de propositions par le formulaire ou par mail que nous allons analyser. Vous pouvez encore faire vos contributions par mail au GEPA à l’adresse info@gepa-aix.com. Sachez que le 28 février à 19 heures, nous allons organiser un grand débat en partenariat avec la Chambre de Commerce à la Maison de l’Entreprise. Nous inviterons les élus et les représentants de la presse. Ce débat est ouvert à tous les chefs d’entreprise qui souhaite promouvoir leurs idées.

En amont, avec la commission opinion, nous allons travailler sur l’élaboration d’une charte de principes et de valeurs  qui sera le socle qui nous guidera dans les réformes proposées. Quels peuvent être ces principes ?

Pour recevoir de la collectivité, il faut apporter sa contribution.

Les personnes qui travaillent doivent gagner plus qu’une personne qui ne travaille pas

L’équité, c’est un traiter tous les citoyens de la même manière dans leurs droits, comme dans leurs obligations…

Je ne sais pas ce qui sera arrêté, mais voilà quelques idées. De là, pourront découler des mesures. Ce sont ces critères qui nous guiderons. Dans le débat actuel, opposer des mesures à d’autres pour que la plus grande des minorités remporte le point, n’a aucun sens. Il faut se poser la question de quelle société voulons-nous, avant de parler des mesures. C’est tout le sens de la charte des principes que nous travaillons.

Le débat ne peut pas non plus à se contenter de propositions financières. Derrière chaque revendication, il y a un être humain. L’expérience des gilets jaunes, nous montre que beaucoup vivent dans une détresse sociale. Passer Noël, faire le réveillon du Nouvel An ou chercher des amis sur un rond-point, en dit long sur la solitude de certains de nos compatriotes. La France, où l’on résume, aujourd’hui, la solidarité, assumée jadis par les familles et les proches, par de l’argent a oublié que l’Homme a besoin de relations humaines pour s’épanouir. Lorsque vous versez un RSA a quelqu’un sans lui demander quelque choses en contrepartie, vous l’excluez durablement de la possibilité de s’insérer dans la société. L’entreprise n’est pas que le lieu du profit, c’est aussi le lieu où l’on réalise ensemble des projets, où chacun peut développer des compétences nouvelles pour se dépasser, où l’on peut développer sa créativité, tisser des liens sociaux, se faire des amis,…  Alors peut-être au lieu de vouloir donner toujours plus, donnons mieux. Une rencontre peut changer la vision des choses et faire basculer une vie, en donnant des perspectives professionnelles, une idée sur un parcours, permettre de surmonter une peur inhibitrice. A l’heure des déficits colossaux, ayons à l’esprit que l’argent est loin de tout résoudre et qu’il faut mettre plus d’humain dans les relations.  Cela apaisera beaucoup de tensions et fera reculer le sentiment d’abandon qu’éprouve à juste titre certain de nos concitoyens.

En parlant de créativité, je vous invite à venir au club affaire du 13/02 de la société Orkys. Vous allez découvrir sur leur site de Vitrolles  leur studio photos pour des objets en 3D.

Pour finir, je vous engage à un geste de solidarité pour aider Aurélie que nous avons reçu lors de notre Assemblée Générale afin de boucler son projet. Il lui manque 8000 € pour financier les billets de transport des bénévoles qui l’accompagneront. Consulter l’article à ce sujet dans la news letter et faites un don sur la cagnotte des proche à l’adresse suivante.

https://lacagnottedesproches.fr/cagnotte/handidream/

Mobilisez-vous pour les 13 et 28 février. Nous vous attendons nombreux. N’oubliez pas de vous inscrire aux manifestations.

Frédéric REGIS Président du GEPA    

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here