Edito d’Yves DELAFON – Novembre 2016

1065

Agir local et penser global !

L’imprévisible est aujourd’hui la mesure essentielle de nos certitudes.

Le règne du conjoncturel et de l’émotion façonne des opinions publiques naturellement versatiles, souvent déçues, désorientées et désabusées.

Elles alimentent, en France comme à l’étranger, les ambitions politiques de nombreux leaders qui parent leur démagogie et leur populisme du masque d’une détermination de façade et de convictions opportunistes.

Le choix britannique de la peur, l’élection stupéfiante de Donald Trump, la montée des extrémismes politiques et pseudo religieux, les dangereuses dérives hongroises et turques pour ne citer qu’elles, l’arrogance de l’inculture et de la violence en général, sont des manifestations d’un conflit profond entre le « système » et le peuple.

 « La crise, c’est quand le vieux n’arrive pas à mourir, et que le neuf n’arrive pas à naître » ! écrivait Gramsci. La période intermédiaire que nous vivons est naturellement anxiogène, comme tout changement, en particulier lorsqu’il semble être subi.

Deux attitudes sont possibles pour gérer cette situation qui nous paraît d’autant plus dramatique que nous feignons d’ignorer d’où nous venons et ce que notre pays a déjà vécu.

La première est de magnifier un passé idyllique, mais figé et fantasmé, de nier notre appartenance au monde réel, de nous replier sur des convictions faussement rassurantes et une « identité » détournée, de nous fermer à l’autre.

La seconde est d’accepter le vent du large, d’être acteur du Monde et non pas sa victime, de reconnaître que nous l’avons bâti et que rien ne s’oppose à ce que nous continuions, que l’ouverture et les différences font notre richesse aujourd’hui, comme elles ont façonné notre nation hier.

Le choix est entre la peur et le courage, le doute et la confiance, la résignation et l’optimisme volontaire.

Le poids des opinions publiques (c’est-à-dire la nôtre si nous l’exprimons, en particulier sur les réseaux sociaux), associé à leur analyse et traitement de plus en plus fins par les médias et la classe politique, sont une force dont nous devons prendre conscience.

Nous pouvons, et devons, en être auteurs, plutôt que lecteurs.

C’est le sens profond du choix de notre association de « penser global et d’agir local ». Acteurs de leurs vies, porteurs de valeurs essentielles, les Entrepreneurs doivent affirmer, avec détermination et en toute occasion, qu’ils sont la source, unique, de création d’entreprises donc d’emplois, et de richesses.

Il est satisfaisant de constater que la quasi-totalité des leaders politiques français semblent avoir intégré cette évidence dans leurs discours. Les mois qui viennent seront une occasion choisie pour s’en assurer, et rendre … prévisible la mise en œuvre d’un cadre propice à l’exploitation d’une certitude partagée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here